Tutoriel sur EAGLE - Partie 3 - L’éditeur de cartes

Introduction

Dans ce tutoriel, le lecteur sera guidé pas à pas pour concevoir un premier circuit imprimé. Cette page est la partie 3 du tutoriel, dédiée à l'éditeur de cartes. Le lecteur est supposé avoir lu et réalisé les parties précédentes de ce tutoriel et disposer du schéma finalisé. L’éditeur de circuit doit se présenter sous cette forme:

L'éditeur de cartes

Forward and backward annotation

Vérifier que l’éditeur de schéma et de circuit sont ouverts simultanément. Effectuer une sauvegarde dans les deux éditeurs et fermer l’éditeur de cartes. L’éditeur de schéma doit afficher l’avertissement suivant: “Forward and backward annotation has been severed !”.

Forward and backward annotation has been severed

EAGLE repose sur le maintien permanant du lien entre le schéma et le routage. Lorsqu’une modification est réalisée dans le schéma, le routage est automatiquement mis à jour (forward annotation). De la même façon, lorsque le routage est modifié, le schéma est mis à jour (backward annotation). cela permet d’éviter la division du projet en deux parties incompatibles. La contrepartie est que l’utilisateur doit garder ce lien à l’esprit pendant la conception.

Espace de travail

L’environement de routage est très proche de l’éditeur de schéma (l’organisation de l’interface utilisateur est sensiblement identique). En procédant de façon similaire à l’éditeur de schéma, afficher une grille de 50 mils dans l’éditeur de circuit. Sélectionner l’outil WIRE pour dessiner le contour de la carte. Au dessus de la zone de travail, une barre de menu horizontale s’affiche automatiquement. Il s’agit des propriétés de l’outil WIRE. Sélectionner la couche 20 (Dimension) et choisir une épaisseur de trait de 10 mils. Une remarque importante est que l’unité utilisée dans l’éditeur est définie par l’unité utilisé pour la grille.

Sélection de la largeur des pistes

Cliquez sur l’origine de l’espace de travail (coordonnées 0,0), puis cliquez aux coordonnées 1600,1000 et finaliser le contour en cliquant à nouveau sur le point origine (un click droit pendant la définition du contour permet de modifier la forme de la liaison). Le contour de la carte devrait s’afficher en gris:

Affiche le contour de la carte

Il est pratique de se souvenir que la molette de la souris permet de zoomer dans l’espace de travail et le bouton du milieu permet de se déplacer dans la vue courante (le bouton doit être maintenu pendant le déplacement de la souris).

Placement des composants

Comme pour l’éditeur de schéma, l’outil MOVE est utilisé pour déplacer les composants. L’éditeur de circuits affiche une vue de dessus de la carte. Les éléments affichés en rouge se trouvent sur le dessus de la carte (côté composants) et les élements déssinés en bleu sont sur le dessous (côté cuivre). L’outil MIRROR permet de changer un composant de face. Sélectionner l’outil, et cliquer sur l’origine (petite croix blanche) du composant à modifier. Placer C2 côté cuivre et C3 côté composants.

L'outil / icône moroir place le composant sur l'autre face de la carte

Comme pour l’éditeur de schéma, lors du déplacement, un clic gauche place le composant, un clic droit permet de réaliser une rotation. Lors du placement des composants, il est possible d’actualiser le chevelu (i.e. calculer le lien direct le plus court pour chaque connexion) en utilisant l’outil RATSNETS:

Affiche les connexions entre les composants (ratsnets)

Placer les composants selon l’arrangement suivant et actualiser le chevelu:

Placement final des composants

Routage

Le routage consiste maintenant à transformer le chevelu en pistes de cuivre. Cela se fait grâce à l’outil ROUTE:

L'outil / icône routage

Pour créer une nouvelle piste, sélectionner l’outil de routage et cliquer sur une connexion non routée du chevelu. La piste apparait et s’adapte aux mouvements de la souris. Un clic droit permet de changer le chemin de la piste comme dans l’éditeur de schéma. Le double clic permet de terminer l’action. Changer la couche courante pendant le routage d’une piste (menu Layer situé en haut à gauche au dessus de l’espace de travail) permet de faire passer la piste d’une couche à l’autre et ajoute automatiquement un via si cela est nécessaire. Utiliser le bouton du milieu pour changer de face permet de gagner un temps considérable pendant le routage.

La transformation inverse (passer d’une piste routée vers le chevelu) n’est pas réalisée avec l’outil DELETE. Cet outil supprime la connexion. Lorsque le lien avec l’éditeur de schéma est actif (forward and backward annotation), supprimer une connexion n’est pas possible depuis l’éditeur de circuit; cela doit impérativement être fait dans l’éditeur de schéma. Pour supprimer le routage d’une piste, il faut utiliser l’outil RIPUP:

L'outil / icône ripup (démanteler)

Pour supprimer une connexion complète (et pas seulement un segment) il est possible de cliquer sur une connexion non routée (un fil du chevelu) et toutes les pistes et vias adjacents seront déroutées jusqu’à la prochaine broche ou composant. De cette façon, en cliquant deux fois sur une piste il est possible de supprimer rapidement l’ensemble des segments formant cette piste. Les pistes et les vias peuvent être déplacés avec l’outil MOVE. Sélectioner une piste proche d’une extrémité d’un segment va bouger cette extrémité. Sélectionner une piste au milieu d’un segment va déplacer le segment. Il est important de noter que pour déplacer un composant, sont origine doit être visible (calque 23 (tOrigins) et 24 (bOrigins) pour les composants situés respectivement côté composant et côté cuivre).

L’outil SPLIT permet de diviser un segment en deux (ajouter une courbure dans une piste). Cette commande est utilie pour déplacer ou modifier une piste existante:

L'outil / icône SPLIT permet de diviser une piste

Router la carte selon l’illustration suivante (la largeur des pistes est de 50 mils):

La carte à la fin du routage

Modifier le routage

L’outil CHANGE permet de modifier les propriétés des éléments du routage. Lors de la selection de cette commande, un menu contextuel apparaît avec la liste des propriétés:

L'outil / icône CHANGE permet de modifier les élément du routage

Selectionner WIDTH > 10 et cliquer sur une piste du routage. La largeur de la piste est alors modifiée. L’action peut être annulée avec la commande UNDO (Ctrl-Z). Les noms et valeurs des composants ne peuvent pas être modifiés avec cet outil, ils doivent impérativement être réalisés avec les commandes NAME et VALUE comme dans l’éditeur de schéma. Modifier la valeur de la résistance R3 de 680 à 470 et vérifier que le schéma est mis à jour:

Modofie les valeurs et noms simultanément dans l'éditeur de schémas et de cartes

Réaliser l’action inverse depuis l’éditeur de schéma et vérifier que le routage a été mis à jour. Lorsqu’une action est appliqué sur un objet trop proche d’un autre, le logiciel ne peut pas deviner lequel est concerné. Dans ce cas, un seul objet est mis en surbrillance et un clic droit permet de sélectionner un autre candidat. Un clic gauche permet finalement d’appliquer l’action à l’objet en surbrillance.

Vérification du respect des règles de routage

Avant de lancer la fabrication du circuit imprimé, il est prudent de vérifier le routage à l’aide de l’outil DRC (Design Rule Check). Sélectionner l’outil en cliquant sur l’icône.

L'icône DRC (Design Rules Check)

La fenêtre de configuration s’ouvre. Le concepteur peut spécifier ses propres règles de vérification. Lorsque les règles sont configurées, cliquer sur le bouton CHECK pour lancer la vérification. S’il n’y a pas d’erreur, un message est simplement affiché en bas de l’éditeur. Si des erreurs sont détectées une fenêtre apparaît :

Fenêtre contenant la liste des erreurs DRC

Ici deux erreurs sont détectées. Les perçages des vias sont trop petits au regard des règles de routages. En sélectionnant une des erreur, celle-ci est mis en évidence dans le routage:

Détail d'une erreur DRC

Avec l’outil CHANGE, augmenter le diamètre de perçage des vias de 23.62205 à 27.55906. Relancer la vérification, dans le coin inférieur gauche de la fenêtre, le message suivant devrait apparaitre : “DRC: No errors”. Le circuit est prêt pour la fabrication.

Voir aussi


Dernière mise à jour : 24/06/2018